Données

Maître d’ouvrage:
  • Groupe d’habitants “Econhome”

Date:
  • 2014-2015

Descriptif:
  • 6 logements en bande + 1 commun

  • SRT de 871.99m²

Missions confiées à Fiabitat :
  • Définition du concept énergétique

  • Réalisation des calculs passifs

  • Réalisation des calculs RT2012

  • Dimensionnement des systèmes

  • Plans des réseaux de ventilation

Autres intervenants :

Présentation

Le projet Econhome est issu de la volonté d’un groupe d’habitant de porter un projet de construction passif valorisant les matériaux biosourcés, qui va porter en autopromotion la maitrise d’ouvrage de l’opération. La maitrise d’œuvre est confié à 2 architectes également membres du groupe d’habitants. Le projet est réalisé dans la ZAC monconseil. Le chantier est démarré à l’automne 2015.

^8C4381E54F51E2262598FF068C242475D8FC21E9803F6F8CEC^pimgpsh_fullsize_distr

 

logo econhome11

 

Les objectifs du projet :


  • Tendre vers une réalisation passive : sur les premières versions du projet, le chauffage était prévu par la ventilation via des machines 3 en 1. De ce fait, pour fonctionner la puissance de chauffe doit être inférieure aux seuils préconisés par le passif (10 W / m²). La demande de label n’est pas envisagée.
  • Limiter l’impact environnemental de la construction : via l’efficacité énergétique (conception bioclimatique + bonne isolation thermique), via le recours aux énergies renouvelables pour le chauffage et l’eau chaude, via l’utilisation de matériaux biosourcés en circuits courts.
  • Rester sur un projet “finançable” : et donc raisonner sur une approche en cout global et en tenant compte d’un budget (prestations ajustées selon les logements).
  • Le projet aura subi quelques ajustements en fin de projet (choix de systèmes de chauffage revus, les 3 en 1 sont remplacés par un chauffage électrique direct et de bonnes VMC double flux passives), toutefois le projet final reste dans les clous par rapport aux objectifs du passif.

 

Descriptif du projet :


Performances thermiques issues calcul passif :

  • besoin d’énergie pour le chauffage 14.9 kWh/m².a
  • consommation conventionnelle énergie primaire (chauffage, Rafraichissement, ECS, auxilliaires, usages) : 93.7 kWh/m².a

Enveloppe & systèmes :

  • Plancher : plancher maçonné sur vide sanitaire. Plancher poutrelles Hourdis en polystyrène Up 0.23, dalle de compression, isolant sous chape 40 mm en polystyrène expansé et chape. Valeur U de 0.15 W/m²K
  • Mur extérieur :
    • Mur extérieur à ossature bois, remplissage en paille. Système constructif en poutre en I de 35cm, botte de paille compressée, panneau Agepan DWD de 16 mm + pare pluie. contreventement intérieur panneau OSB, membrane frein vapeur, vide technique de 40mm et finition. Valeur U de 0.170 W/m²K
    • Attiques au R+2 : Mur extérieur à ossature bois, remplissage en laine de bois. Système constructif en montant bois de 14,5cm, laine de bois souple de 15 cm (lambda de 0.04), panneau pare pluie Agepan DWD de 16 mm, vide technique de 10 cm rempli en laine de bois (lambda de 0.04), Placoplatre de 13 mm  Valeur U de 0.140 W/m²K
  • Toiture terrasse R+1 :
    • 30 cm de laine de bois (lambda 0,04) en caisson de toiture, membrane étanchéité à l’air, toiture terrasse, vide technique intérieur 10 cm et finition. Isolant extérieur complémentaire 8 cm et étanchéité de la toiture terrasse. Valeur U de 0.09 W/m²K
  • Toiture rampants R+2 : 30 cm de laine de bois (lambda 0,04) déroulée à plat sur comble perdu – Valeur U de 0.13 W/m²K
  • Menuiseries double et triple vitrage, selon plan :
    • Menuiseries bois/alu MINCO profil Tenso (Uf moyen de 1.05 W/m²K – psi intercalaire : 0.04 W/m²K – Ug de 0.6 W/m²K – facteur solaire 63%)
    • Menuiseries bois/alu MINCO profil Tenso (Uf moyen de 1.6 W/m²K – psi intercalaire : 0.04 W/m²K – Ug de 1.1 W/m²K – facteur solaire 63%)
  • Mesure d’étanchéité à l’air finale :
  • Ventilation – groupes de ventilation par logements :
    • VMC double flux ZENHDER ComfoAir 350 – conduits qualité alimentaire PP et PEHD x4
    • VMC double flux ZENHDER ComfoAir 200 – conduits qualité alimentaire PP et PEHD x1
    • VMC double flux ZENHDER ComfoAir 180 – conduits qualité alimentaire PP et PEHD x1
  • Chauffage :
    • Poêle à bois buches DOVRE VINTAGE 30DW, sèche serviette dans salle de bains
    • Attentes en vue de radiateurs électriques dans les autres logements
  • Eau chaude sanitaire :
    • Ballon thermodynamique sur air extérieur Auer Xiros air 100 x3
    • Chauffe eau solaire, capteurs solaires 4 m² d’absorbeur / logement, 1 ballon de 300 litres / logement, appoint électrique x3

Crédits photos : Econhome

Performances thermiques issues calcul fiabiscope


En savoir plus sur le fiabiscope

Résumé :

Calculs effectués en simulation dynamique sur Pleiades / comfie – autres calculs effectués sur le fiabiscope (eau chaude, ventilation, usages, écobilan, analyse en cout global)

resumé1

Bilan de l’enveloppe / besoin de chauffage résultant :

L’objectif est d’analyser les besoins de chauffage. Cet indicateur prend en compte la qualité de l’isolation thermique et la conception du bâtiment, les apports solaires et internes (occupants et appareils). Les résultats sont exprimés par groupe de zones.

resumé2

 

Comparaison des consommations avec une ambition “basse énergie” :

En vert : un objectif de performance très ambitieux sur 3 critères liés aux consommations d’énergie
En bleu clair : la valeur atteinte par le projet
En bleu foncé, la répartition de la valeur par poste

resumé5

 

Source de l’énergie pour tous les usages :

Cet indicateur indique la quantité d’énergie consommée par le projet pour l’ensemble des usages, selon la source.

resumé4

Ecobilan des parois :

L’analyse de l’impact environnemental renvoi ici principalement à 2 notions :

L’énergie grise :
Autrement dit, il faudra dépenser de l’énergie pour fabriquer le bâtiment, plus ou moins selon les matériaux retenus et leur source (fossile, biosourcée). L’énergie grise qualifie la quantité d’énergie fossile nécessaire pour fabriquer, acheminer sur site, gérer la fin de vie, de l’ensemble des composants d’une paroi.

Le bilan carbone :
Idem que précédemment, l’indicateur mesure la pollution exprimée en quantité de gaz à effet de serre pour les composants de parois.
Cette analyse s’appuie sur des bases de données reconnues, et des valeurs génériques

resumé3

Calcul RT2012 :


Le calcul RT2012 s’appuie sur les outils conçus par le CSTB, et des données standardisées : météo, usages, températures de consigne. Souvent éloigné de la réalité, ce calcul est toutefois obligatoire. Le tableau suivant issu de la synthèse standardisée résume les consommations primaires par poste.

 

rt2012

A venir

Feedback du maitre d’ouvrage

A venir, chantier non terminé

Sur le même sujet