Simulation thermique dynamique

Une étude à la loupe de votre projet

En résumé


  • Intervention ponctuelle pendant les esquisses / dépôt du permis de construire

  • La prestation est adaptée pour tout type de projets en neuf ou en réhabilitation

  • Vient en appui aux calculs RT2012 qui ne sont pas adaptés pour analyser la performance d’un projet, l’analyse est basée sur l’usage réel.

  • Cout d’intervention entre 600 et 1500 euros HT, nous consulter

  • Sur toute la France

A quoi sert cette étude ?


fiabiscope1500-v2L’objectif d’un projet de construction écologique est d’apporter le maximum de confort pour le minimum de dépense énergétique, en ayant un impact écologique le plus faible possible. C’est en amont du chantier, pendant sa conception, que l’on peut valider le concept global en simulant le comportement du projet.

Nous pouvons vous conseiller pour que votre projet soit très confortable, en hiver comme en été, et vous indiquer la situation du projet vis à vis des indicateurs de performance, afin de livrer des préconisations adaptées pour que le projet ait les performances maximales par rapport à votre budget, et de vérifier que chaque poste de consommation (chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage, usages) soit optimisé.

Nous épaulons maîtres d’ouvrages, architectes et constructeurs.

La simulation thermique est l’outil utilisé pour effectuer la phase notée « analyse de projet »

diagramme etapes

L’étude thermique que nous réalisons permet de situer le projet, en fonction de son usage réel et en tenant compte d’un important nombre de paramètres, sur une grille d’analyse dont l’objectif est de vous permettre d’apprécier comment se situe vraiment le projet. C’est un travail global intégrant à la fois le confort thermique, l’impact écologique de la construction, et un travail sur le cout économique global.

Comment cela fonctionne ?


Les études dynamiques sont des outils d’analyse qui permettent d’évaluer précisément la performance thermique d’un bâtiment et son confort thermique, hiver et été.

surchauffeElles reposent sur une modélisation fine du bâtiment, son environnement proche et des données météo locales, sur une définition des occupations « réaliste ». Les calculs prennent en compte plus d’influences que les calculs classiques : par exemple l’influence de l’inertie thermique.

Le calcul est effectué par zones thermiques, on découpe le bâtiment en différents groupes de manière à permettre une analyse fine des besoins : par exemple, quelles sont les pièces d’un bâtiment qui surchauffent.

Cela permet également de modéliser les usages en  considérant les pièces de vie, de nuit, de transit, les espaces tampons.

Enfin, les calculs sont effectués au pas de temps horaire. Cela permet d’évaluer précisément les conditions de surchauffe : on analyse une courbe de température qui varie toutes les heures selon l’occupation, le soleil, les apports internes, comment on occulte les volets ou ventile, etc.

L’intérêt premier de ces calculs sont d’évaluer des projets de construction ou rénovation. En effet, il vaut mieux identifier avant la construction des défauts de confort car ils sont moins problématiques à corriger à ce stade.
L’étude permet d’analyser les différentes possibilités de systèmes constructifs pour éclairer la prise de décision.

 

Vos questions ?


Envoyer messageclear