Données

Maître d’ouvrage:
  • Mr et Mme BARRAUD  87000 Landouge Limoges

Date:
  • 2013

Descriptif:
  • Maison individuelle neuve passive non certifiée

  • Shab de 117  m²

Missions confiées à Fiabitat :
  • Réalisation du calcul PHPP

 

Autres intervenants :
  • Constructeur bois : Hors d’eau, hors d’air  Les Charpentiers du Limousin (87)  

  • Maçon : Gilles Portelette à Isle (87) 

  • Isolation ouate : ATI isolation (87) Saint Pardoux  

Présentation

La maison de Mr et Mme BARRAUD est implantée dans un lotissement au nord de Limoges.  Précédemment installés sur Niort, ce couple a décidé de venir s’installer en Haute Vienne pour se rapprocher de leur fils et petite fille ainsi que du reste de la famille sur Toulouse. C’est dans l’optique de viser une isolation maximale que l’objectif « passif » a été adopté par Mr BARRAUD. Et c’est dans cette logique qu’une exposition plein sud a été choisie.  L’usage de matériaux bio sourcés : le bois, la laine de bois, la ouate de cellulose pour ce 6ème projet de maison, a également été privilégié. Leur fils a été spécialement impliqué sur ce projet, puisque c’est l’entreprise dans laquelle il travaille qui a réalisé la partie ossature, charpente, le hors d’eau hors d’air du chantier.

 

Descriptif du projet :

Performances thermiques issues du calcul PHPP :
Besoin d’énergie pour le chauffage 15 kWh/m² SHAB.an .
Consommation conventionnelle énergie primaire (chauffage, Rafraîchissement, ECS, auxiliaires, usages, éclairage) :  97 kWh/m² SHAB.an.

 

Enveloppe & systèmes :
Description : Maison individuelle  de 117 m2 habitable. La maison est construite sur sous sol, l’espace sous sol n’est pas intégré au volume passif , la cage d’escalier est également sortie de l’espace chauffé et étanche.

La maison est construite en ossature bois de 145 mm avec complément d’isolation extérieur en fibre de bois de 80 mm et complément intérieur de 60 mm. Le plancher sur sous sol est un hourdis béton isolé avec 120 mm de polyuréthane sous chape.  L’isolation du plafond est composée de 300 mm de ouate de cellulose déversée. Les menuiseries mixtes en bois/alu sont passives, il s’agit du modèle Smartwin des Menuiseries André. Elles ont été installées en usine à la conception des murs qui sont ensuite livrés sur chantier avec les menuiseries déjà en place.

Un  test d’étanchéité à l’air a été réalisé en phase chantier, une valeur n50 = 0.76 vol/h a été mesurée. Mr BARRAUD témoigne de différentes fuites détectées et corrigées depuis, notamment au niveau des passages de conduites sanitaire ou électrique vers le sous sol.

Un poêle à bois RIKA de 4 kW équipe la maison. Le choix d’un système non dépendant de l’électricité était voulu par les maîtres d’ouvrages, qui ont tiré les leçons de la tempête de 1999 pendant laquelle de nombreuses maisons étaient restées volets fermés (cas des volets roulants électriques), et sans chauffage (pour ceux dépendant de convecteurs électriques)  pendant plus d’une semaine.

Le projet est équipé d’un ballon d’eau chaude solaire. Les maîtres d’ouvrages sont déçu par l’esthétique liée à l’installation des capteurs (4 m2) qui devaient être intégrés à la toiture et se trouvent finalement en sur-épaisseur. Ils sont cependant pleinement satisfait du fonctionnement de la production solaire, l’appoint électrique est déconnecté en période estivale.

Un puits canadien a également été installé sur le projet, le terrassier et le maçon ont assuré la pose du circuit enterré, le raccordement à la borne de prise d’air extérieur et à la VMC double flux a été assuré par le maître d’ouvrage.

 

Crédits photos : Maître d’ouvrage

Feedback du maitre d’ouvrage

Global :

Le ressentit général des occupants de cette maison est un bon confort, leur regret se situe surtout sur le lieu, l’accès aux commerces de proximité…

Confort été :

La maison est occupée depuis septembre 2014.  La protection des vitrages au sud est indispensable, elle est réalisée par des volets extérieurs. Cet été 2015 particulièrement chaud, pendant la période la plus chaude les occupants étaient absents, cependant ils ont pu, en discutant avec leur voisins proches, constater que quand leur maison se maintenait à 25°C la maison voisine présentait des T°C de 29°C dans les chambres de l’étage.Ils précisent tout de même qu’ils n’ont pas relevé de différence notable avec leur précédente habitation qui était plus « classique ».

Confort Hiver :

La maison est occupée en continu par deux personnes. A cette mi novembre 2015, compte tenu des T°C exceptionnelles en journée pouvant aller jusqu’à 19°C, le chauffage n’a pas été mis en service. Les consignes de confort de Mr ou Mme sont légèrement différentes, elles varient entre 18 et 21°C.  Le jour de la visite, la maison était à 21°C de manière passive à 10 h le matin, par temps couvert, avec une température extérieure de 7°C. La journée précédente avait été très ensoleillée, la maison avait donc pu bénéficier d’apports solaires passifs et les avait tout a fait bien conservés, comme on peut s’y atteindre avec une maison passive. Les maîtres d’ouvrage me disaient que la maison resterait sans problème à cette température jusqu’au lendemain même sans nouveaux apports solaires, les apports internes d’occupation prenant le relais…

Une absence de 3 ou 4 jours en plein hiver a été testée, la température interne au retour était de 14°C, la remontée en température à 20°C a pris environ 2H. Mr et Mme BARRAUD sont un peu déçu de cette descente en T°C mais les conditions étaient volets fermés (malgré la présence de triple vitrage, les maitres d’ouvrages souhaitent fermer les volets par craintes des cambriolages). Sans apports solaires, ni  internes, cela semble donc tout à fait normal comme descente en T°C.

 

Fonctionnement du poêle à bois :

Le poêle à bois est utilisé ponctuellement avec réalisation de flambée fonction du climat extérieur. Par temps couvert, à moins de 10°C à l’extérieur, une flambée par jour suffit. En plein hiver, avec des T°C extérieures négatives et un ciel voilé sans apports solaires, le feu est entretenu en continu sur la journée.

L’automatisme d’un poêle à granulés permettrait de programmer la remontée en température avant l’arrivée des occupants, cependant, cela implique une dépendance à l’électricité, ce qui n’était pas le souhait des maîtres d’ouvrages, qui n’aiment pas non plus réaliser une flambée avant de partir pour une journée à l’extérieur, pour ne pas laisser un feu pendant leur absence.

VMC double flux :

Une ventilation double flux Hélios EC270 Eco a été installée par le maître d’ouvrage sur le projet. La VMC est connectée à un puits canadien de 50 ml. Mr BARRAUD est déçu que la VMC (modèle éco : le moins sophistiqué de la gamme), ne permette pas de visualiser les T°C d’air extrait et de soufflage, pour vérifier le bon fonctionnement de celle ci. En effet ce modèle n’est pas équipé d’afficheur, alors que des sondes sont bien présentes dans les conduits.

 

En conclusion, si c’était à refaire :

Les maîtres d’ouvrage regrettent le surinvestissement sur les menuiseries passives en triple vitrage, ils estiment que le surcoût ne sera jamais rentabilisé.

Performances thermiques issues du calcul en simulation dynamique :

  • Besoin d’énergie pour le chauffage 15 kWh/m² SHAB.an
  • Consommation conventionnelle énergie primaire (chauffage, Rafraîchissement, ECS, auxiliaires, usages, éclairage) :  97 kWh/m²SHAB.an

La solution mise à l’étude en 2013 considérant un chauffage granulé, et un ballon thermodynamique

  • Coûts de fonctionnements chauffage granulés (énergie considérée au moment du calcul)  :  210 euros/an (équivalent à 40 sacs de 15 Kg) et appoint électrique 100 euros
  • Coûts de fonctionnements ECS par ballon thermodynamique (énergie considérée au moment du calcul)  :  100 euros/an
  • Coûts de fonctionnements (usages + abonnements) :  196 euros/an (hors production électrique)

Sur l’hiver 2014/2015:

Une  stère de bois a été consommée, ainsi que 6 cartons de bûches compressées Brazecco (équivalent à 1 demi stère de bois) , soit 50 euros de bois + 30 de bûches compressés.   Les consommations électriques n’ont pas été communiquées, le relevé n’ayant pas été réalisé mais juste des estimations depuis l’emménagement de la maison…

 

Global : 250 000 euros TTC soit 2 135 euros/m2 habitable

Lot  Menuiseries passives :  42 000 euros TTC (pose en usine)

Lot ossature / charpente / isolation mur  :  73 600 euros TTC

Lot isolation plafond  :  3 085 euros TTC

Lot maçonnerie / terrassement : 107 000 euros TTC

Lot plomberie : 15 000 euros TTC

Lot VMC + Puits canadien : 7 800  euros TTC

Poêle à bois + sortie de toit : 4 600 euros TTC

Etude thermique : 1 135 euros TTC

Sur le même sujet