Données

Maître d’ouvrage:
  • Région Centre
    Direction des lycées et de l’action éducative

Date:
  • 2013-2016

Descriptif:
  • 4 logements de fonction

  • shab de 400m²

Missions confiées à Fiabitat :
  • Définition du concept énergétique

  • Réalisation des calculs STD / passifs

  • Réalisation des calculs RT2012

  • Dimensionnement des systèmes / CCTP

  • Suivi du chantier

Autres intervenants :
  • Architecte : ARTEIA

  • Economiste : EICO Ingénierie
    BET Plomberie Electricité : ATF
    BET structure : Anatech

Présentation

Ce projet sera réalisé sur le site du lycée Chaptal à Amboise (37). 4 logements en R+1 seront construits en vue de loger le personnel d’enseignement. A travers cette opération, l’objectif de la Région Centre est d’expérimenter des techniques constructives innovantes et d’obtenir un niveau de performance optimum. L’orientation BEPOS initiale sera reformulée au fil de l’avancement vers un projet à faible énergie grise, avec le minimum de dépendance aux énergies fossiles / émissions de gaz à effet de serre.

Les usagers finaux n’étant pas bien identifiés au lancement du projet (du fait du turn over), nous combinons sur ce projet une forte isolation thermique et une importante surface vitrée au sud, en limitant les sujétions de maintenance (la ventilation sera à simple flux hygroréglable). Les solutions de chauffage devant être automatisées, le chauffage sera assuré par une petite chaudière bois granulés de 15 kW, l’eau chaude étant assurée par des capteurs solaires thermiques.

Ainsi, si le projet ne prétend pas à l’appellation passive sur le bilan de chauffage, il est en revanche excellent sur l’indicateur de l’énergie primaire non renouvelable (70.6 kWhep/m²a tous usages contre 120 pour la cible des logements passifs).

Le projet est également exemplaire sur le plan budgétaire puisque celui ci ne dépasse pas 1350 euros HT/m².

Etat d’avancement : démarrage chantier

Descriptif du projet :


Performances thermiques issues calcul STD (simulation thermique) :

  • Besoin d’énergie pour le chauffage : 27 kWh/m².a
  • Consommation conventionnelle énergie primaire (chauffage, Rafraichissement, ECS, auxilliaires, usages) : 70.6 kWhep/m².a

Enveloppe & systèmes :

  • Plancher bas
    • Plancher sur vide sanitaire. Plancher poutrelles hourdis isolant Up = 0,23 W/m².K, dalle de compression, isolant rapporté type PSE 4 cm et chape finition – Valeur U : 0.16 W/m²K
  • Murs extérieurs :
    • Mur à ossature bois / Paille 35 cm : panneau de contreventement intérieur, montant bois en poutre I, paille, pare pluie rigide type agepan DWD. Etanchéité à l’air assurée par frein vapeur devant panneau OSB – Valeur U : 0.16 W/m²K
  • Mur séparatifs entre logements en béton.
  • Plancher haut :
    • Toiture terrasse végétalisée : Isolation par-dessus le plancher bois par des panneaux de polyuréthane de 15 cm, étanchéité et toiture végétalisée – Valeur U : 0.15 W/m²K
  • Menuiseries triple vitrage chassis bois FE/Argon (Uw de 1.05 W/m².K),
  • Très bonne étanchéité à l’air à n50 inférieur à 0.6 vol/h, une mesure du bâtiment en phase chantier, et une mesure par logement en phase livraison.
  • Ventilation simple flux hygroréglable par logement, étanchéité des réseaux demandée classe A
  • Systèmes énergétiques :
    • Chaufferie bois préfabriquée incluant chaudière bois granulés et silo de stockage de granulés,
    • 10m² de capteurs solaires thermiques raccordés à un ballon tampon (600 litres intégrés à la chaudière).
    • Diffusion de chaleur par radiateurs basse température.
    • Chaque logement dispose d’un ballon de 100 litres relié à la chaufferie pour réduire le temps de service de l’eau chaude.

Crédits photos : Arteia / Eico – reproduction interdite sans autorisation

Performances thermiques issues calcul fiabiscope


En savoir plus sur le fiabiscope

Résumé :

Calculs effectués en simulation dynamique sur Pleiades / comfie – autres calculs effectués sur le fiabiscope (eau chaude, ventilation, usages, écobilan, analyse en cout global)

Image16

Bilan de l’enveloppe / besoin de chauffage résultant :

L’objectif est d’analyser les besoins de chauffage. Cet indicateur prend en compte la qualité de l’isolation thermique et la conception du bâtiment, les apports solaires et internes (occupants et appareils). Les résultats sont exprimés par groupe de zones.

Image18

Comparaison des consommations avec une ambition « basse énergie » :

En vert : un objectif de performance très ambitieux sur 3 critères liés aux consommations d’énergie
En bleu clair : la valeur atteinte par le projet
En bleu foncé, la répartition de la valeur par poste


Image20

Source de l’énergie pour tous les usages :

Cet indicateur indique la quantité d’énergie consommée par le projet pour l’ensemble des usages, selon la source.

Image19

 

Ecobilan des parois :

L’analyse de l’impact environnemental renvoi ici principalement à 2 notions :

L’énergie grise :
Autrement dit, il faudra dépenser de l’énergie pour fabriquer le bâtiment, plus ou moins selon les matériaux retenus et leur source (fossile, biosourcée). L’énergie grise qualifie la quantité d’énergie fossile nécessaire pour fabriquer, acheminer sur site, gérer la fin de vie, de l’ensemble des composants d’une paroi.

Le bilan carbone :
Idem que précédemment, l’indicateur mesure la pollution exprimée en quantité de gaz à effet de serre pour les composants de parois.
Cette analyse s’appuie sur des bases de données reconnues, et des valeurs génériques

Image23

 

Calcul RT2012 :


Le calcul RT2012 s’appuie sur les outils conçus par le CSTB, et des données standardisées : météo, usages, températures de consigne. Souvent éloigné de la réalité, ce calcul est toutefois obligatoire. Le tableau suivant issu de la synthèse standardisée résume les consommations primaires par poste.

Bbio : 25.2 / 60
CEP : 31.2 / 65 kWhep/m²a
Tic : 26.1 / 31°C

Image24

Retour du maitre d’ouvrage

A venir

Sur le même sujet