Données

Maître d’ouvrage:
  • PACT

Date:
  • 2013-2015

Descriptif:
  • Rénovation et création de 12+2 logements

  • Shab de 160m²

Missions confiées à Fiabitat :
  • Simulation dynamique & calculs RT

  • Définition des choix constructifs

  • Lots techniques CCTP

  • Suivi du chantier

Autres intervenants :
  • Architecte : SCPA Rouillon – Lemaire

  • Constructeur: Charpentes NATALI 

Présentation

L’objet du projet est de réhabiliter l’ancienne cité ouvrière du Lubidet, au nord de Vendome, permettant de créer une pension de famille de 12 places et 2 logements très sociaux. Le projet est porté par le PACT qui pilote le projet de rénovation, et l’ASLD (Association de soutien et de lutte contre les détresses) qui sera le gestionnaire de la pension de famille.

  • « la pension de famille s’adresse à des personnes seules, quel que soit l’âge, dont l’isolement social ou affectif, le niveau de ressources et une problématique personnelle rendent impossible une insertion dans un logement indépendant ». Le résidant doit gérer (seul ou avec une aide extérieure) l’entretien de son logement et être en mesure de se prendre en charge pour les actes de sa vie quotidienne (se lever, se laver, se nourrir, se soigner…)
  • La pension comprend des espaces collectifs et permet des temps et activités en commun basés sur le quotidien, gérés par des encadrants qui accompagnent les résidents.

Voir également la fiche sur la construction neuve en paille (partie communs).

L’objectif du maitre d’ouvrage est de réaliser un projet exemplaire, avec une recherche de limitation des couts de fonctionnements, de limitation de l’impact environnemental, en limitant les surinvestissements. Nous ne nous sommes pas orientés vers un label en particulier, mais avons utilisé la grille d’analyse fiabiscope pendant l’avant projet pour guider les choix et comparer les différentes variantes possibles sur base multi critères.

Différentes solutions pour la réhabilitation du bâtiment ont pu être étudiées (isolation par l’extérieur totale, isolation par l’extérieur partielle et façade sud englobée dans coursive vitrée, le souhait du maitre d’ouvrage de conserver la façade sud du bâtiment comme témoignage du bâti ouvrier initial conduira à préconiser une correction thermique des murs existants par un enduit chanvre et chaux et une isolation de la toiture par un caisson en bottes de paille. Le bâtiment est chauffé par 2 chaufferies bois granulés de 15 kW situées chacune dans un comble du bâtiment.

Le projet final se veut un exemple démonstratif que l’on peut obtenir des résultats satisfaisants au niveau du confort thermique sans pour autant avoir des niveaux d’isolation conséquents. La dépendance aux énergies fossiles du projet et les émissions CO2 sont très faibles, de part le mode de chauffage retenu, et le confort des occupants est assuré par l’absence de parois froides et ponts thermiques, qui limitera le risque de pathologie sur le bâti. Les logements étant utilisés par des personnes qui ne sauront pas forcément avoir une utilisation efficiente du logement, les systèmes ne sont pas complexes, il a été retenu une VMC simple flux autoréglée également pour cette raison : pas de gestion active, débits d’air adaptés au fait qu’une partie des locataires seront fumeurs. La solution pour l’eau chaude sanitaire (ballon électrique par logement) est un compromis économique suite à la première consultation d’entreprise qui tenait compte de petits ballons thermodynamiques de 80 litres, tenant compte que les consommations d’eau prélevées par les occupants sont faibles (retour d’expérience du gestionnaire de la pension), et les usages en partie faits dans le bâtiment communs.

 

Descriptif du projet :


Performances thermiques issues calcul en simulation dynamique :
besoin d’énergie pour le chauffage 97 kWh/m²shab.an
consommation conventionnelle énergie primaire (chauffage, Rafraichissement, ECS, auxilliaires, usages, éclairage) : 155 kWh/m²shab.an

Enveloppe & systèmes :
Description : 2 bâtiments totalisant 480 m² habitable après rénovation. Le plancher bas est reconstruit en poutrelles hourdis isolant et rupteur longitudinal + chape, les murs sont constituées de moellons sur 40 cm hourdés avec de la chaux et du ciment, complété par 8cm de chanvre chaux par l’intérieur pour les murs extérieurs, et 4cm sur les murs de refend. le plancher intermédiaire est refait pour être abaissé (2.80m hsp initialement). La partie reconstruite à l’étage est en bloc béton et isolant laine de bois 12 cm par l’intérieur. Le panneau de toiture est constituée de caissons avec fermacell intérieur, poutre en I et bottes de paille de 350 mm + pare-pluie agepan DWD et couverture existante reposée.. Menuiserie bois 68 mm double vitrage toutes façades. Etanchéité à l’air mesurée à n50 de 1.5 vol/h (des corrections ont été réalisées postérieurement au test). VMC simple flux autoréglable (60 m3/h par logement). Chauffage par chaufferie bois granulés 15 kW (Okofen) par bâtiment, chaque chaudière chauffe les 6 logements, régulation globale et par logement. L’eau chaude est fournie par un petit ballon électrique de 50l.

Crédits photos : fiabitat, PACT, Charpentes NATALI

 

Performances thermiques issues calcul en simulation dynamique :

Estimation avant travaux :


besoin d’énergie pour le chauffage  186 kWh/m²shab.a
consommation conventionnelle énergie primaire (chauffage, Rafraichissement, ECS, auxiliaires, usages, éclairage) : 620 kWhepnr/m²shab.a

bilan perf bilan eco
 bilan epnr  bilan ges

 

Après travaux :

besoin d’énergie pour le chauffage  97 kWh/m²shab.a
consommation conventionnelle énergie primaire (chauffage, Rafraichissement, ECS, auxiliaires, usages, éclairage) : 155 kWhepnr/m²shab.a

bilan perf1 bilan eco1
 bilan epnr1  bilan co2

 

 

Sur l’année 2015 :

Pas de données

Sur le même sujet