Données

Maître d’ouvrage:
  • Les résidences de l’Orléanais – OPAC d’Orléans

Date:
  • 2010/2012

Descriptif:
  • 5 maisons individuelles T4 T5

Missions confiées à Fiabitat :
  • Définition du concept énergétique

  • Simulation thermique dynamique / calculs PHPP

  • Dimensionnement des systèmes

  • Conception étanchéité à l’air passive

  • Suivi de chantier

  • Test d’étanchéité en phase réception

Autres intervenants :

Présentation

Cette opération exemplaire « L’illot Bossuet » est un programme locatif expérimental de 5 maisons passives initié par l’OPH Les Résidences de l’Orléanais. L’objectif du projet, à l’époque du début du BBC Effinergie (2007-2008 pour le lancement des études) étant de mettre directement la barre sur le passif à faible énergie grise, tout en proposant une architecture originale sortant de l’image du cubisme à laquelle on associait à l’époque systématiquement ce référentiel.

Descriptif du projet :

details principe illot bossuetPerformances thermiques issues calcul passif :
besoin d’énergie pour le chauffage 14.3 kWh/m².a
consommation conventionnelle énergie primaire (chauffage, Rafraichissement, ECS, auxiliaires, usages) : 103 kWh/m².a

Enveloppe & systèmes :
Bâtiment en ossature bois sur dalle portée sur terre plein isolé par dessus par 14 cm de panneaux de polystyrène expansé. Le mur extérieur est réalisé en montant poutre en I (finnforest) isolé avec ouate de cellulose 300 mm, panneau contreventant en laine de bois extérieur. Le toit et plancher intermédiaire sur terrasse est réalisé avec les mêmes poutres I.

Les menuiseries sont en bois triple vitrage FE/Argon au nord (fabriquées par un menuisier de la région) et en double vitrage au sud, l’étanchéité à l’air mesurée à n50 est légerement supérieure à l’exigence passive à 0.6-0.7 vol/h (selon les maisons), ventilation double flux HR Helios 300.
Traitement de l’ensemble des ponts thermiques.
Chauffage et eau chaude par petite chaudière gaz individuelle par maison. Radiateurs basse température par pièce

 

Commentaire :
Le projet à l’époque ou il a été réalisé, a du faire face à différentes contraintes, qui nous ont pénalisé. Contraintes réglementaires (initialement nous aurions souhaité chauffer par la ventilation pour réduire les investissements sur la distribution de chaleur), label passif non reconnu (à l’époque il fallait passer par l’Allemagne pour l’obtention du label) qui ont imposé au maître d’ouvrage de recourir au label BBC effinergie (et donc de faire réaliser un deuxième calcul RT2005)
Le projet, s’il était réalisé aujourd’hui, serait probablement très proche avec quelques différences : nous pourrions désormais chauffer par la ventilation (règles RT2012 assouplies sur ce point), les triples vitrages d’aujourd’hui sont moins couteux, et ont de très bons facteurs solaires, nous proposerions des TV partout.
Les VMC DF certifiées passives sont également plus nombreuses et qu’à l’époque.
Et sur l’étanchéité à l’air, nous insisterions plus pour que le test intermédiaire soit réalisé pour la maitrise d’ouvrage et pas confiée au lot ossature/charpente, afin que avant la réalisation des lots techniques, les défauts d’étanchéité soient traités. Ce mode opératoire est moins stressant pour les entreprises.
Autant de modifications qui permettraient une amélioration des niveaux de performance dans un cadre de budget maitrisé.

Sur l’étanchéité à l’air
La particularité de cette opération réside dans l’architecture permettant l’adossement de 5 maisons individuelles. Les refends mitoyens sont traités comme des murs à inertie, acoustiques, et étanches à l’air par leur masse monolithique. L’entreprise qui a réalisé l’étanchéité à l’air de ce projet est expérimentée. Des essais structurels ont été entrepris pour vérifier la bonne tenue mécanique des rupteurs de ponts thermiques en béton cellulaire placés sous les murs bois. L’enveloppe est assurée par un frein vapeur hygrovariable, les refends en béton coulés en place et des accessoires. Tous les réseaux circulent dans des espaces techniques intérieurs dédiés. Parmi les enseignements de ce chantier nous retenons l’importance de la sélection d’un opérateur pour les tests en cours de chantier investi dans le diagnostic détaillé.

Lire également
sur le moniteur Maisons passives d’architecte pour logements sociaux
Fiche envirobat Centre

Sur le même sujet