• Facade extérieure avant enduit de finition

Données

Maître d’ouvrage:
  • Famille G.

Date:
  • 2012/2013

Descriptif:
  • Maison individuelle

Missions confiées à Fiabitat :
  • Définition du concept énergétique

  • Réalisation des calculs PHPP / STD

  • Dimensionnement des systèmes

  • Accompagnement de la conception étanchéité

  • Test d’étanchéité en phase chantier

  • Test d’étanchéité en phase réception

Autres intervenants :

Présentation

Cette maison individuelle passive réalisée courant 2013 dans le Loiret a été réalisée par des artisans locaux, dans une démarche écoconstruction. Suivi de chantier réalisé par le maitre d’ouvrage.

 

Descriptif du projet :

Performances thermiques issues calcul passif :
besoin d’énergie pour le chauffage 15 kWh/m².a
consommation conventionnelle énergie primaire (chauffage, Rafraichissement, ECS, auxilliaires, usages) : 63 kWh/m².a

Enveloppe & systèmes :
Bâtiment en maçonnerie monomur sur dallage sur terre plein isolé par 12 cm de panneaux de liège expansé. Mur extérieur en brique porotherm PR42 de 42.5cm, complété par un enduit extérieur isolant de 5 cm.

Toiture isolée avec 280 mm de laine de bois complété par un pare pluie rigide en laine de bois 35 mm. Menuiseries triple vitrage FE/Argon optiwin Zwoa2Holz, très bonne étanchéité à l’air mesurée à n50 inférieur à 0.47 vol/h, ventilation double flux HR Helios 270.
Traitement de l’ensemble des ponts thermiques.
Chauffage par petit poêle à buches de 5 kW régulé grâce à un mur à inertie. Eau chaude sanitaire solaire.

 

Commentaire :

Ce projet illustre la relative « facilité » à être passif sans forcément disposer d’épaisseurs d’isolation conséquentes (on entend souvent qu’il faut à minima des niveaux d’isolation avec un U inférieur à 0.15 W/m².K). Ici, nous souhaitions valoriser au maximum l’usage de matériaux écologiques, d’où le choix du liège en isolation par dessous d’une dalle béton (pour l’inertie thermique). La résistance à la compression du matériau ne permettant pas d’en disposer de fortes épaisseurs (sans compter le cout d’investissement), étant sur terre plein les surépaisseurs d’isolant ne se justifient pas.

Par contre, de bonnes menuiseries triple vitrage avec châssis bois (ici fabriquées par Menuiseries andré),  avec un excellent facteur solaire de 63% permettent de maximiser les apports solaires et compenser la moindre isolation de l’enveloppe.

Le choix d’un poêle à buches pour le chauffage est ici adapté uniquement parce que l’inertie thermique du bâtiment est forte (la maison fait tampon à la diffusion de chaleur).

L’entreprise qui a réalisé l’étanchéité à l’air de ce projet était novice en construction Passive. Nous avons relevé la précision du maçon dans la pose des briques à joints minces et la mise en œuvre du plâtre (qui assure l’étanchéité à l’air).  Certains réseaux circulent dans des saignées qui ont été parfaitement réalisées par l’électricien. Parmi les détails techniques originaux nous soulignons la présence de parois courbes étanchées avec de l’enduit intérieur ainsi que la montée en compétence de tous les intervenants.

Sur le même sujet